DEVOIR DE MÉMOIRE: Joseph Tchuindjang Pouemi oublié…

DEVOIR DE MÉMOIRE: Joseph Tchuindjang Pouemi oublié…

décembre 30, 2019 0 Par MBOLO Team

 L’HISTOIRE D’UN HÉRO OUBLIÉ OU LE PATRIOTISME D’UN INTELLECTUEL QUI CONSACRA SA VIE POUR LE CAMEROUN ET L’AFRIQUE.

Joseph Tchuindjang Pouemi est un économiste camerounais. Il est mort empoisonné le 27 décembre 1984 à l’âge de 47 ans après la publication du livre « MONNAIE, SERVITUDE ET LIBERTE ».

En effet, le professeur Tchuindjang né le 13 novembre 1937 à Bangoua dans le Ndé à l’Ouest du Cameroun où il fit ses études primaires fut le premier noir agrégé en science économique.

En 1968, il soutient brillamment une thèse de Sciences économiques sous le titre Les critères de choix des projets d’investissement en pays sous développés par les organismes internationaux, fondements théoriques et problèmes.

En 1970, il soutient une seconde thèse qui s’intitulait Considérations sur les comptes nationaux du Cameroun.

En 1971, il est reçu au difficile concours d’Agrégation de Droit et des Sciences économiques. Premier camerounais ainsi reçu à ce concours, il est nommé Professeur Titulaire et en 1973 Chef de Département des Sciences économiques, fonction qu’il assume jusqu’en 1975. En même temps, il se voit confier la Direction de l’Institut d’administration des entreprises (IAE), un établissement auquel il donnera une impulsion décisive, grâce à son dynamisme et son aura personnelle.

En 1977, il rejoint le Fonds monétaire international (FMI) à Washington, mais en démissionne deux années plus tard, du fait d’un désaccord patent avec les prescriptions économiques et monétaires de cet organisme. Il rejoint le Cameroun en 1979 et est nommé professeur au Centre universitaire de Douala, nouvellement créé. Professeur des techniques quantitatives à l’École supérieure des sciences économiques et commerciale du centre, il y est nommé Chef de Département d’Analyse de données et Traitement de l’Information en 1983.

Joseph Tchuindjang Pouemi est mort le 27 décembre 1984 à l’âge de 47 ans. Selon plusieurs sources dignes de foi, le Professeur Joseph Tchuindjang  Pouemi aurait été empoisonné, payant ainsi le prix de son engagement pour la liberté et la prospérité économique autonome de l’Afrique.

C’est notre histoire et nous devons la connaître. Ce n’est pas aux autres d’honorer ceux qui ont sacrifié leurs vies pour notre continent.

Famille

Joseph Tchuindjang Pouemi est le fils de Sadrack Pouemi, agriculteur né à Bangoua  2vers 1914.

(Visited 36 times, 1 visits today)