Cameroun-culture : la communauté Mbamoise en fête

Cameroun-culture : la communauté Mbamoise en fête

mai 5, 2019 2 Par MBOLO Team

Un communiqué provenant du Comité D’organisation EBASSA et parvenu à notre rédaction nous apprend que le FESTI EBASSA se profile à l’horizon.

C’est sous le thème « Rencontre et intégration des peuples », et  sous le haut patronage du Ministre des Arts et de la Culture, que le FESTI EBASSA se tiendra cette année. Les activités auront lieu  à l’esplanade du Parcours Vita à Douala. D’après  le comité d’organisation dirigé par Jean Pierre BADANG, le président de cette 5e édition. Ce festival vient semer sa graine dans la culture camerounaise à une époque où les jeunes africains influencés  par des courants culturels étrangers, manifestent de plus en plus un manque d’intérêt vis-à-vis de leur  histoire, leurs traditions, leurs us et coutumes, qui sont pourtant des repères sociaux solides.

En effet, du 21 au 24 Novembre  prochain, l’histoire va se répéter  et toute la communauté Mbamoise regroupant neuf familles dont Bafia, Banen, Yambassa, Ossananga’a, Djanti, Baveuf, Voûté, Nyokon et Tikar de la cité capitale économique et de ses environs va vibrer aux rythmes des danses, saveurs traditionnelles de cette région du Cameroun très connue pour sa grande richesse culturelle. Le festival EBASSA se veut pour cette édition un facteur d’unicité de toutes les sensibilités culturelles et ethniques. À travers cette thématique, il voudrait donner une chance à l’amour entre les hommes de tous les bords culturels du Cameroun.

Un petit rappel historique nous fait remonter à la signification du terme « EBASSA » qui tire sa signification de la langue Nugunu/Yambassa qui veut dire «les jumeaux ». Ce grand rendez-vous qui s’annonce va offrir de façon significative aux tribus du Cameroun une opportunité de rencontre et de démonstration de leur potentiel traditionnel et intrinsèque mais aussi et surtout le riche patrimoine culturel à travers les musiques et les danses traditionnelles du Mbam.

Ce festival s’inscrit dans l’optique de la participation à la consolidation du tissu industriel local et du vivre ensemble des différents groupes ethniques présents dans la ville de Douala et ses environs. Ainsi, son but revêt d’un objectif pluriel à savoir :

  • Permettre au peuple Camerounais et Mbamois en particulier de se ressourcer sur les fondements des musiques et danses traditionnelles.
  • Une occasion de retrouvailles pour réfléchir sur les moyens de la préservation et la valorisation de notre patrimoine culturel.
  • Amener la jeunesse et même le reste de la  population de notre pays à marquer leur attachement aux valeurs culturelles.
  • Permettre d’identifier et promouvoir les jeunes entrepreneurs, artisans et talents artistiques à travers des concours et surtout partager une calebasse  de vin de palme (Nnumpé).

Un proverbe africain ne dit-il pas qu’ « un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle » ?

Le festival EBASSA apparaît aujourd’hui comme un événement indispensable pour réveiller un intérêt envers les us et coutumes de notre pays car, la disparition progressive des anciens dépositaires de l’histoire et la culture africaine peut conduire à la perte de l’identité culturelle.  Le festival EBASSA apparaît donc comme un moment d’échanges, de prestations et d’expositions de nos richesses culturelles. Ce moment unique est aussi une occasion idoine  pour identifier et promouvoir les jeunes entrepreneurs, artisans et talents artistiques à travers des concours,  mais aussi  un moment de partage d’un bon vin de palme, symbole de l’hospitalité et du partage chez les bantous. Le rendez-vous est donc pris pour des moments uniques.

(Visited 359 times, 1 visits today)