AMT, charbonnier de pétanque est maître chez lui

AMT, charbonnier de pétanque est maître chez lui

décembre 24, 2019 1 Par MBOLO Team

AMT a marqué la 2ème journée du championnat national de pétanque saison 2019-2020 par une razzia réalisée sur ses installations, samedi 21 décembre dernier. Car, quatre de ses doublettes ont disputé les finales dames et messieurs du concours; de l’inédit! De quoi s’intéresser davantage à la pétanque qui gagne davantage de cœurs et de terrain au Cameroun. Mais encore plus, à cette équipe: l’AMT

L’AMT dans sa composante pétanque

AMT signifie littéralement « Assistance Militaire Technique », à ne pas confondre avec Assistance Militaire Opérationnelle (AMO). Mais les 2 interviennent dans le cadre de partenariats de défense établis entre la République française et quelques anciennes colonies comme le Cameroun, le Togo ou encore la République Centrafricaine. De manière générale, l’AMT fait référence au soutient apporté par la France en termes de formation des cadres de l’armée.

C’est à cet effet que bon nombre d’officiers camerounais vont régulièrement se former dans des écoles françaises d’une part. Et d’autre part, que des coopérants français sont régulièrement présents à Yaoundé. Leur base se trouve à l’entrée même du Ministère de la défense. Et, au delà des axes de coopération sus-évoqués, c’est dans une ambiance détendue que civils et personnels de diverses forces armées, à l’instar de la Garde Présidentielle (GP) se retrouvent dans le cadre de compétitions sportives.

En cette seconde journée du championnat national de pétanque, le premier lancer de bouchon a permis d’enregistrer 13 doublettes masculines et 03 féminines. Anne Ambadiang et Josiane Meyili venues de Kribi, constituaient le doublette Globeleq, les deux autres étant de l’AMT de Yaoundé.

Nous noterons au passage que Josiane Meyili disputait la première compétition de sa vie, tandis que sa co-équipière Anne Ambadiang était à sa deuxième expérience. Sans coach, elles se sont battues, découvrant les dures réalités de la pétanque.

Par ailleurs, cette journée a connu quelques absences remarquables, notamment celles des équipes Perenco et des dames de la GP.

La razzia …

Ça fait longtemps que l’on n’a pas enregistré de « Fanny » (score de 13-0) lors des rencontres de pétanque au Cameroun. Cette deuxième journée nous en a donné l’occasion. D’autres scores avec grand écart, on en a connu.(13-4, 13-3 ou 13-5…).

Mbarga vs Mbarga, voilà des confrontations qu’on a eu notamment lors de la finale du concours entre deux équipes de AMT. Elle opposait Mbarga le père associé Mobara Bolandi son co-équipier habituel à Essomba Mbarga le fils associé au président Tchoffo Sa’a. Le père a eu raison 13-05. Une finale bien suivie par le président de l’équipe Nya, qui s’est oublié lorsqu’il a commencé à coacher les deux équipes, demandant à la paire vainqueur, des « carreaux » pour démontrer le niveau de ses joueurs.

Suite du chronogramme

A la fin des rencontres, le secrétaire général de la fédération camerounaise de pétanque a rappelé aux uns et aux autres que la prochaine journée se disputera le 25 janvier prochain à la sous-préfecture d’Edéa 1er sur des aires gravillonnées. Cette dernière pourrait se disputer selon le système suisse c’est-à-dire en non-stop. Elle se jouera en doublettes. En attendant, bonnes fêtes de la nativité et du nouvel an 2020.

Etienne-Didier ONANA© www.mbolocameroon.com 670311128/694077525.

(Visited 67 times, 1 visits today)